Toute l’actu de Studio Mode

Studio Mode Paris
Retour

Workshop et bureau du défilé : interview d’Alice et Margaux

Etudiantes en 2ème et 3ème année à Studio Mode Paris, Alice et Margaux ont décidé de s'investir dans l'organisation du défilé avec 5 autres étudiants.

Pouvez-vous vous présenter ?

Alice Haudebault : Je m’appelle Alice Haudebault, j’ai 21 ans et je suis en 3ème année à Studio Mode Paris. Depuis toute petite je baigne dans le milieu du design de mode. Ma grand-mère était couturière pour Pierre Cardin et ma marraine est couturière pour une marque anglaise qui fait les vêtements pour les enfants de la famille royale. Elles m’amenaient souvent dans les magasins de tissus et me faisaient des robes. C’est donc naturellement que je me suis tournée vers des études de mode. J’ai toujours su que je voulais être dans ce milieu même si je ne suis pas encore fixée sur un métier particulier.
Quand je suis allée visiter les écoles de mode, j’ai été attiré ici par la bonne ambiance et le côté familial. J’ai assisté à quelques cours dans le cadre d’une journée en immersion donc j’ai pu en savoir plus sur les enseignants et sur le contenu des cours. J’ai été acceptée dans d’autres école, mais c’est finalement ici que je me sentais le mieux.

Margaux Ciserchia : Je m’appelle Margaux, j’ai 19 ans et je suis en deuxième année à Studio Mode Paris. J’ai fait un Bac ES avant d’intégrer l’école. Ce sont mes parents qui m’ont conseillé de faire un Bac général pour pouvoir faire une autre formation, au cas où finalement la mode ne me plaisait pas. Sinon, depuis toute jeune, je sais que je veux faire de la couture. Plusieurs personnes de ma famille sont dans milieu de la création textile : une de mes grand-mères est brodeuse, mon oncle est chapelier. J’ai baigné dans les perles, les paillettes et les tissus donc aujourd’hui j’adore ça. J’ai pu faire des stages dans ce milieu-là, dont mon stage d’observation de 3ème chez Disney qui a fini de me convaincre.
J’ai visité plusieurs écoles avant d’intégrer Studio Mode Paris, mais j’ai découvert ici une autre ambiance, notamment grâce à la journée en immersion. Elle m’a permis de côtoyer directement les enseignants, c’est eux qui ont déterminé mon choix. ils ont une approche beaucoup plus personnalisée et suivie. J’ai également vu ce jour-là les travaux des étudiants, et ils étaient vraiment bons.

 

Parlons de votre projet pour le défilé de fin d’année, le workshop. Quel était le thème cette année ?

AH : Le thème de cette année est « MODOGRAPHIE ». C’est un mélange de 2 termes « mode » et « graphies ». C’est donc tout ce qui touche à l’écriture, la signalétique et tout ce qui peut permettre de communiquer. C’était très vaste, mais on a tous réussi facilement à adapter ce thème à notre style et notre personnalité.

 

Quelle est votre interprétation de ce thème?

MC : J’ai eu l’occasion de voyager à New York, Londres et j’habite à Paris. Pour moi toutes ses grandes villes ont un moyen d’expression assez clair : les skylines. Grâce aux vue du ciel, on peut deviner très facilement de quelle ville il s’agit : Paris avec la Tour Effeil, New York et la Statue de la Liberté, etc… Ce sont des villes que j’ai beaucoup aimé visiter.
Ma collection est donc basé sur ça, avec beaucoup de broderie et de design textile. On retrouve des différences de matières, des perles, des paillettesdu relief. Les couleurs sont plutôt sombres, parce que j’aime la ville la nuit : bleu nuit, orangé / rouge.

AH : Pour ma part, je suis partie d’un thème engagé : la société de consommation et l’écologie. La Terre arrive aujourd’hui au bout de ses ressources et même si c’est un sujet d’actualité, il y a finalement peu de changements dans les habitudes de consommation.
J’ai donc la partie écologie avec des matières naturelles (lin, coton …) et les teintures que j’ai fait moi-même avec des épices. J’ai aussi un côté sur société de consommation : mon design textile est fait d’accumulation pour illustrer la surconsommation et les déchets toujours plus nombreux à gérer.

 

Comment s’est organisé ce projet sur l’année?

MC : En deuxième année nous avons, comme en première année, 2 semaines de workshop.
La première semaine c’est la découverte du thème, les enseignants commencent à nous guider. On commence notre book, nos recherches de matières et de créations textiles. C’est important de pouvoir mettre en relation le dessin et la matière, pour avoir une idée des tombés et des drapés.
La deuxième semaine est consacré à la réalisation de la tenue qui a été sélectionnée par les enseignants parmi toute notre collection. On commence par faire les toiles pour voir s’il y a des modifications à faire, avant de passer sur le produit final, avec notre tissu.

AH : En 3ème année, nous avons eu 3 semaines de workshop comme nous devons présenter 3 à 5 tenues finies.
La première semaine était consacrée à la partie style, c’est là où nous avons pris connaissance du sujet et de la gamme couleur. Nous avons commencé à griffonner des idées, accompagnés par les professeurs. A la fin de la semaine nous avions tous une suite d’idée, une dizaine de silhouettes et des planches d’inspiration.
Ensuite nous avons eu 2 semaines pour la réalisation de nos tenues. Pour chaque jour de workshop, nous avions un ou 2 enseignant pour nous accompagner et nous aider.

 

Vous faites toutes les deux partie du Bureau du Défilé. Quel est son rôle ?

MC : Le bureau du défilé se compose de 7 étudiants : 2 étudiants en 1ère année, 2 étudiants en 2ème année et 3 étudiants en 3ème année comme c’est leur dernier défilé. Avec l’administration et certains enseignants, nous constituons donc une équipe pour organiser le défilé de fin d’année. On se réuni toutes les semaines pour faire le point sur les missions effectuées et les prochaines étapes dans l’organisation. Travailler tout seul c’est bien, mais en groupe nous avons plus d’idées et c’est toujours un bon moment lorsque nous nous réunissons.
Nous avons organisé le casting pour les mannequins ainsi que les essayages. Nous avons également défini les choix coiffures / maquillage ainsi que la musique.
On participe aussi au filage avec les enseignantes.

 

Le jour du défilé, quel sera votre rôle?

AH : Je vais m’occuper des coiffures et du maquillage. Je vais donc m’assurer pour chaque mannequin que tout correspond au brief avant d’aller défiler.

MC : Mon rôle sera de gérer les mannequins hommes. Je vais devoir vérifier qu’ils soient dans la bonne tenue, au bon moment en fonction du filage, qu’ils soient dans les temps et avec les bons accessoires.

 

Pourquoi avoir choisi d’en faire partie ?

MC : Ma participation au bureau du défilé m’apporte une expérience supplémentaire dans l’organisation d’événement. Ce sera toujours un plus pour après mes études. J’aime beaucoup rassembler les personnes, que ce soit pour des occasions spéciales ou simplement pour une soirée. C’est un peu mon rôle dans mon cercle proche. Je suis de nature organisée et j’aime avoir des responsabilités. Savoir que les étudiants de ma classe comptent sur moi et attendent que je sois à la hauteur, ça me pousse à en faire plus.

AH : Comme il s’agit de mon dernier défilé avec l’école et que je fais défiler 5 tenues, j’ai envie qu’il soit parfait. Ça m’a poussé à m’impliquer dans le projet. Ça me permet aussi de développer mes compétences dans l’organisation d’événement et d’avoir des responsabilités.
Je pense qu’on pourra être fiers de nous et du travail que nous avons accompli parce qu’on s’est vraiment impliqués. Donc on espère que ce sera une réussite !

 

Et pour la suite ?

AH : Il me reste mon stage à faire pour valider ma troisième année et mon diplôme. Après ça, je vais intégrer le monde du travail.

MC : Je compte faire une alternance à la fin de mon Bachelor dans un atelier à Paris. C’est un sous-traitant de Disney qui travaille également pour le théâtre et certains films. C’est toujours dans l’univers du costume, ce qui correspond à mon projet professionnel d’être costumière chez Disney. C’est un monde qui me fascine beaucoup, avec des matières qu’on ne travaille pas tous les jours. C’est un univers hors de commun qui permet de faire beaucoup de rencontres.

 

Un grand merci également à Dylan Biteau, Mélodie Mary, Coralie Delache, Anita Traoré et Erwin Romain pour leur investissement dans le bureau du défilé.