Toute l’actu de Studio Mode

Studio Mode Paris
Retour

Interview de Marie-Claire CABRILLET, Coach équipe de France de Coiffure

Marie-Claire CABRILLET coiffera, avec son équipe, les mannequins du défilé Studio Mode Paris le 21 juin 2017

Chloé Gateaux : « Bonjour Marie-Claire, merci de nous accorder du temps pour cette interview. Nous sommes ravis de vous compter parmi nous, vous et votre équipe pour réaliser les coiffures des mannequins de notre défilé de fin d’année. Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?»

Marie-Claire Cabrillet : « Bonjour, je m’appelle Marie-Claire Cabrillet, j’ai 32 ans, je suis originaire de Vendée. Je fais de la coiffure depuis 13 ans. »

 

CG : « Comment êtes-vous devenue coiffeuse ? »

M-C C : « J’ai commencé mes études en faisant un BAC L, car je voulais avoir un diplôme général. J’ai ensuite voulu me spécialiser dans la coiffure, j’ai donc fait un CAP, puis passé un brevet professionnel de coiffure, et enfin un brevet de maitrise. Je cherchais déjà une école de coiffure durant le BAC. J’ai toujours aimé l’art et la coiffure, mon métier et la compétition me permettent de mélanger les deux. À la suite de mes études, j’ai travaillé durant 5 ans dans deux salons différents et j’ai ensuite ouvert mon propre salon en Vendée ; pour finir par partir quelques années plus tard à Paris. »

 

C G : « Qu’est-ce qui vous plait dans votre métier de coiffeuse ? »

M-C C : « Ce que j’aime dans mon métier de coiffeuse, c’est d’abord de créer, le fait d’être libre de s’exprimer. J’aime aussi la relation clientèle, que chaque personne soit différente, il faut comprendre le client et ses besoins, s’adapter à ses envies et à son type de cheveux. La discussion est aussi importante. Il y a du renouveau chaque jour et on ne s’ennuie jamais. Je sais que je travaille car j’ai un rythme à respecter mais je suis passionnée et heureuse de faire ce métier. »

 

C G : « Comment avez-vous été amenée à travailler pour Raphaël Perrier ? Qu’est-ce que cela vous a apporté ? Est-ce que vous coiffez encore en Vendée de temps en temps ? »

M-C C : « J’ai connu Raphael Perrier lors d’une compétition en 2010, c’était sa dernière et pour moi ma première, c’était le bon timing, j’ai commencé alors à faire des formations pour lui en Russie à Rostov le Don.

Il avait repris un salon à Paris depuis 1 an quand il m’a proposé de venir y travailler. Cela fait maintenant 3 années que j’y suis. Raphaël Perrier à un salon à Paris où je travaille, d’autres en province, neuf en Chine et un aux États-Unis.

Depuis, je continue de faire des formations pour Raphael Perrier et Coiffance, que ce soit en France ou à l’international, je voyage beaucoup pour montrer et apprendre à d’autres coiffeurs des techniques. Je suis partie à Moscou, New York…

J’ai tout quitté pour venir à Paris et poursuivre mon rêve, j’en avais marre du traintrain, je voulais une vie passionnante, et je savais que si je voulais évoluer je devais venir travailler ici. Après je retourne en Vendée pour participer à certains évènements, j’ai fait par exemple le show Vendée Globe pour Raphael Perrier. Je coiffe encore des amis ou de la famille et j’entretiens de bonnes relations avec des coiffeurs là-bas, donc je suis toujours motivée pour travailler dans ma région natale.

C’est vrai que ma venue à Paris a tout changé, je suis épanouie et heureuse, j’ai élargi mon horizon, j’ai beaucoup appris et je me sens bien chez Raphael Perrier. »

 

C G : « Pourquoi avez-vous décidé de faire de la compétition ? »

M-C C : « J’ai toujours voulu représenter l’équipe de France dans quelque chose, je me suis dit très vite que dans le sport ça allait être difficile. Mon objectif a toujours été de participer à une compétition en France, il est vrai que je suis une compétitrice dans l’âme. Je fais de la compétition depuis 8 ans et je suis coach de l’équipe de France depuis 2 ans. J’ai fait de la compétition en équipe et en individuelle, 5 ans sur les femmes 3 ans sur les hommes. J’ai été championne du monde en 2010 et j’ai eu la médaille de Bronze homme en 2014. »

 

C G : « Comment êtes-vous devenue coach pour l’équipe de France ? »

CG : « Je suis coach pour l’équipe de France de Coiffure depuis maintenant 2 ans, j’accompagne les participants durant ce parcours intense, je leur montre des techniques, je les entraine, je les drive et j’utilise mon expérience pour les aider au mieux. Je suis aussi une sorte de coach mental, pour leur apprendre à gérer la pression. Je les prépare physiquement et mentalement pour la compétition. Ce sont des mois de préparation pour 2 jours de compétition, c’est un travail de tous les jours. Le championnat d’Europe a lieu tous les ans et les championnats du monde tous les 2 ans. »

 

C G : « Faîtes-vous souvent des coiffures de défilé ? Y-a-t-il des difficultés particulières ? »

M-C C : « J’ai fait quelques coiffures de défilé mais je fais surtout beaucoup de shooting photos, notamment avec Marc LAMEY. Dans les défilés ou au cinéma, il faut prendre en compte le fait qu’il y a toujours un chef coiffeur qui prend les décisions et qu’il faut s’adapter à son choix. Dans un shooting photo, on a plus de liberté. Au début, ils ne sont souvent pas rémunérés mais c’est très intéressant à faire. Pour se lancer vraiment dans ces domaines, il faut être une personne solide et avoir un cadre de vie stable, car il faut être prête à ne pas être payée, ou peu, pendant un certain temps.

Il y a peu de difficultés dans les coupes de défilé, il faut surtout que cela tienne bien, donc on utilise des petites astuces pour ça. »

 

C G : « Quelles sont vos activités à coté de votre métier ? »

M-C C : « À côté de la coiffure je cours, je fais même des petites compétitions, comme les 20 kilomètres de Paris. Je m’occupe aussi de mon chat. Je suis un peu hyper-active, je n’arrête jamais. »

 

C G : « Combien serez-vous dans votre équipe le jour de notre défilé ? »

M-C C : « Nous serons une équipe de 6 pour le défilé, moi en tant que coach et 5 autres personnes qui font tous partie de l’équipe de France. Il y aura une grande mixité de niveau entre eux, certains sont des espoirs qui commencent tout juste la compétition et d’autres en ont déjà gagné plusieurs. Ils sont en tout cas tous très motivés de participer à ce projet. Et j’adore le lieu ! »

 

CG : « Quel est votre plus beau souvenir dans votre parcours de coiffeuse ? »

M-C C : « J’ai beaucoup de très bons souvenirs de coiffure, mais je pense que mon préféré a été de gagner la 3ème place en catégorie homme. Mon coach, à l’époque, était super ! Il me suivait et  me conseillait très bien ; la compétition était compliquée et j’avais comme adversaire quelqu’un qui commençait à être connu et qui gagnait quasiment tout. Au final, je suis passée devant lui comme j’étais sur le podium et lui n’a eu aucune récompense. J’ai du coup offert ma médaille de bronze à mon coach, qui en a été très ému. »

Marie-Claire CABRILLET vient d’être nominée aux Victoires de la Coiffure 2017 (Catégories : Blond et Afro).

Raphael Perrier Paris a gagné 3 trophées au Business Trophy 2016, le rendez-vous des professionnels de la coiffure, à savoir :

  • Meilleur manager,
  • Meilleure stratégie,
  • Meilleure relation clientèle.